Logo UN Website

UNOCABUREAU RÉGIONAL DES NATIONS UNIES POUR L'AFRIQUE CENTRALE

Accueil Plan du site Contactez-nous Login

English  |  Français 16:46:05, lundi, 27 févr. 2017

Articles

GABON - PRESIDENTIELLE DU 27 AOUT


M. Bathily se félicite de la saisine de la Cour constitutionnelle…


Le Représentant spécial du Secrétaire général et Chef du Bureau régional des Nations Unies pour l’Afrique centrale (UNOCA), M. Abdoulaye Bathily, note avec satisfaction que M. Jean Ping, qui conteste les résultats provisoires de la dernière présidentielle, a déposé hier jeudi 8 septembre, un recours contentieux devant la Cour constitutionnelle - où deux autres requêtes ont également été déposées.

Le Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU pour l’Afrique centrale se félicite de cette démarche, qui est en phase avec ses appels incessants en faveur d’une gestion de cette situation par des voies légales. Il souligne que cette initiative témoigne d’un sens élevé de responsabilité des leaders concernés ainsi que de leur détermination à contribuer de manière constructive à la recherche d’une issue pacifique à la crise post-électorale sans précédent que vit le Gabon depuis l’’annonce des résultats provisoires du scrutin du 27 août.
 

M. Bathily est persuadé que la Cour constitutionnelle étudiera les recours reçus avec le même sens de responsabilité et avec l’indépendance qui fonde son travail. Il formule le vœu que la plus haute juridiction gabonaise crée, dans le cadre de ses prérogatives, les conditions d’un examen transparent, juste et équitable des requêtes soumises à son appréciation. « Cette lourde tâche incombe à la Cour constitutionnelle devant l’histoire, au regard notamment de l’aspiration profonde du peuple gabonais à la démocratie, à la paix, à la stabilité et au développement », explique le Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU pour l’Afrique centrale.

 

Conformément à son mandat, le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour l’Afrique centrale continuera à suivre l’évolution de la situation, en synergie avec toutes les parties prenantes gabonaises, la Communautéé économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), l’Union africaine et les partenaires internationaux du Gabon.

 

 

"Télécharger le document integral"

Liste des articles L'article précédent>>     L'article suivant >>
Print