Logo UN Website

UNOCABUREAU RÉGIONAL DES NATIONS UNIES POUR L'AFRIQUE CENTRALE

Accueil Plan du site Contactez-nous Login

English  |  Français 16:46:45, lundi, 27 févr. 2017
Bons offices, diplomatie préventive et médiation
En tant que Bureau politique, l’une des priorités de l’UNOCA a trait au renforcement des capacités des organisations régionales et sous-régionales en matière de prévention des conflits, de consolidation de la paix et de résolution pacifique des différends. Dans ce dernier cas, et suivant les dispositions du chapitre 6 de la Charte des Nations Unies, il s’agit d’encourager les parties concernées à privilégier les voies comme la négociation, l’enquête, la médiation, la conciliation, l’arbitrage, le règlement judiciaire, le recours aux organismes ou accords régionaux ou d’autres démarches pacifiques de leur choix.

Le Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU, l’autorité responsable de la gestion quotidienne de l’UNOCA, active généralement ces leviers dans ses interactions avec les acteurs de la vie socio-politique de la sous-région. L’une de ses missions consiste du reste à offrir, au nom du Secrétaire général, ses bons offices dans des situations préoccupantes. Il peut ainsi se « prévaloir de son indépendance, de son impartialité et de son intégrité pour faire, publiquement et en privé, des démarches propres à empêcher l'apparition, l'aggravation ou l'extension des conflits » en Afrique centrale. Mieux, il développe diverses formes d’assistance ou de mécanismes pour éviter l’éruption des crises, limiter la portée de celles qui ont déjà éclaté ou empêcher qu’un différend existant ne se transforme en conflit ouvert. Il entreprend des missions et des actions diplomatiques dans les pays concernés pour encourager les différentes parties prenantes à privilégier le dialogue comme moyen de trouver des solutions concertées aux problèmes qui engagent l’avenir.

L’UNOCA a organisé des sessions de renforcement des capacités de la CEEAC afin d’aider son personnel à développer des compétences dans ces domaines. Les experts de cette institution sous-régionale témoignent que cette assistance a été très utile dans la gestion de la crise centrafricaine où plusieurs d’entre eux ont été déployés après le coup d’Etat du 24 mars 2013. Le Représentant spécial du Secrétaire général pour l’Afrique centrale a représenté l’ONU au sein de la médiation internationale sur cette crise. A ce titre, il a été Président du Présidium du Forum de réconciliation nationale organisée à Bangui, la capitale de la RCA, du 4 au 11 mai 2015.

Chaque semestre, il présente au Conseil de sécurité un rapport du Secrétaire général de l’ONU sur les activités de l’UNOCA. Ce Rapport met en exergue ses actions de diplomatie préventive et celles entreprises pour faire face aux défis à la paix et à la sécurité en Afrique centrale.