Logo UN Website

UNOCABUREAU RÉGIONAL DES NATIONS UNIES POUR L'AFRIQUE CENTRALE

Accueil Plan du site Contactez-nous Login

English  |  Français 16:46:40, lundi, 27 févr. 2017
Mandat et Missions

 

 

Le Bureau Régional des Nations Unies pour L’Afrique Centrale (UNOCA) a été inauguré à Libreville (Gabon) le 02 mars 2011, deux mois après sa création le 1er janvier 2011. Sur la base des missions qui lui ont été assignées par le Conseil de sécurité, le Représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU pour l'Afrique centrale et chef de l'UNOCA a défini des priorités.

 

MISSIONS

• Coopérer avec la CEEAC et d'autres organisations régionales ou partenaires clefs, et le cas échéant, les aider dans leur action visant à promouvoir la paix et la stabilité dans la sous-région de l’Afrique centrale ;
 
• Exercer, au nom du Secrétaire général, ses bons offices et s’acquitter de fonctions spécifiques dans les pays de la sous-région, notamment dans les domaines de la prévention des conflits et de la consolidation de la paix ;
 
• Renforcer la capacité de conseil du Département des affaires politiques auprès du Secretaire general sur des questions relatives à la paix et à la securite dans la région ;
 
• Renforcer les liens entre les activités menées par l’ONU et d’autres partenaires dans la sous-région, en vue de promouvoir une démarche sous-régionale intégrée tout en facilitant la coordination et l’échange d’informations, en tenant dûment compte des mandats des organismes du système des Nations Unies ainsi que des opérations de maintien de la paix et des bureaux d’appui à la consolidation de la paix ;
 
• Tenir le siège de l’ONU informé des développements d’importance sous-régionale.
 
 
PRIORITES
• Apporter une assistance technique aux organisations régionales et en particulier à la CEEAC pour renforcer, entre autres, ses capacités d’alerte précoce.
 
• Soutenir les efforts de médiation pour une gestion pacifique des crises et user des « bons offices » pour la prévention des conflits dans la sous-région. Dans ce dernier cas, il s’agit, pour le chef de l’UNOCA, de se « prévaloir de son indépendance, de son impartialité et de son intégrité pour faire, publiquement et en privé, des démarches propres à empêcher l'apparition, l'aggravation ou l'extension des conflits » en Afrique centrale.
 
• Coordonner les efforts de l’ONU pour lutter contre l’Armée de résistance du Seigneur (LRA), notamment en mettant au point, en collaboration avec l’Union africaine, une stratégie régionale globale pour une assistance humanitaire internationale ainsi qu’une aide au développement et à la consolidation de la paix dans les pays affectés par les activités de ce mouvement rebelle considéré par l’Union africaine comme un « groupe terroriste ».
 
• Contribuer à la lutte contre le chômage des jeunes, phénomène qui présente un fort potentiel d`instabilité pour les Etats de la sous-région
 
• Promouvoir une approche stratégique régionale et intégrée pour résoudre les différends frontaliers dans la sous-région et prévenir la piraterie et l’insécurité maritime dans le Golfe de Guinée.
 
• Apporter un appui au travail du Comité consultatif permanent des Nations Unies chargé des questions de sécurité en Afrique centrale (UNSAC), dont le mandat est d'encourager la limitation des armes, le désarmement, la non-prolifération et le développement dans la sous-région. L’UNOCA en assure le Secrétariat depuis mai 2011.

 
*LETTRES DU CONSEIL DE SECURITE AU SG SUR LE MANDAT DE L'UNOCA

"Letrre datée du 11 décembre 2009"
"Lettre datée du 30 août 2010"
''Lettre datée du 13 août 2012 Prorogation mandat"
"Lettre datée du 21 août 2012"
"Lettre datée du 10 février 2014"
"Lettre datée du 13 février 2014"