MATCH POUR LA PAIX ET LA SECURITE EN AFRIQUE CENTRALE

précédent suivant
11 déc 2012

MATCH POUR LA PAIX ET LA SECURITE EN AFRIQUE CENTRALE

Le TP Mazembé de la RDC l'emporte face aux Diables noirs du Congo

Le Tout Puissant Mazembé de la République démocratique du Congo (RDC) a remporté le « match pour la paix et la sécurité en Afrique centrale » organisé dans le cadre du 20e anniversaire du Comité consultatif permanent des Nations Unies chargé des questions de sécurité en Afrique centrale (UNSAC). Le club de Lubumbashi a battu les Diables noirs du Congo par 2 buts à 0 grâce aux réalisations de Kand Amukok (50e minute) et Trésor Mputu Mabi (52e), le capitaine.

Malgré leurs efforts, les locaux n'ont pas pu tromper la vigilance du portier Matampi Vumi, dont l'équipe a terminé la rencontre à dix après l'expulsion du défenseur Kimwaki Mpela suite à un deuxième carton jaune écopé à la 73e minute.

Avant le coup d'envoi, les joueurs, accompagnés par les arbitres conduits par Tsiba Kamba Lazard (Congo), ont déroulé une affiche exprimant leur soutien aux « initiatives (...) des Nations Unies et des Etats de l'Afrique centrale en faveur de la paix et de la sécurité dans la sous-région ». Sur des banderoles déployées au stade Alphonse Massamba-Debat de Brazzaville, d'autres messages renforçaient cette idée en mettant en valeur l'importance du football comme outil au service de la diplomatie préventive.

Compte tenu de cet esprit de fraternité et de solidarité, les deux équipes ont logiquement reçu chacune un trophée offert par le Bureau régional des Nations Unies pour l'Afrique centrale (UNOCA), qui a mis en place ce match avec la Confédération africaine de football (CAF). Celui des Diables noirs a été remis par M. Abou Moussa, le Représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU pour l'Afrique centrale et chef de l'UNOCA. Le TP Mazembé a reçu le sien des mains de M. Basile Ikouebe, ministre congolais des Affaires étrangères et de la Coopération. Il était entouré pour la circonstance de plusieurs personnalités, dont M. Constant Omari, membre du Comité exécutif de la CAF et président de Fédération congolaise de football association (FECOFA), représentant le Président de la CAF.

L'appui du gouvernement congolais et de la Fédération congolaise de football (FECOFOOT) a considérablement contribué à la réussite de cet événement, qui a été suivi par 9500 spectateurs - soit plus de la moitié de la capacité du stade Alphonse Massamba-Debat (17899 places). Ils ont participé avec ferveur à la fête, entonnant des chants populaires pour galvaniser les acteurs et maintenir l'ambiance électrique généralement entretenue lors des grands matches. Le beau spectacle était en effet au rendez-vous, avec des actions alléchantes qui ont confirmé les qualités techniques et tactiques des joueurs ayant pris part à la rencontre, qui s'est déroulée en présence des autorités civiles, politiques et diplomatiques, y compris des ministres des Affaires étrangères des pays membres de l'UNSAC présents dans la capitale congolaise pour leur 35e réunion.

Débutée le 3 décembre avec la réunion des experts, cette 35e session ministérielle a pris fin le 7 décembre avec l'adoption d'un document baptisé « Déclaration de Brazzaville » et relative à la « revitalisation » des activités du Comité. Le Président congolais, M. Denis Sassou Nguesso, a donné des orientations claires par rapport à ce défi. « Il nous faut (...) faire preuve de plus d'engagement, de volonté politique, de respect des décisions prises, de solidarité, pour bâtir une Afrique centrale plus sûre, plus forte, plus stable, plus intégrée et plus prospère », a-t-il souligné avec force dans l'allocution prononcée à l'ouverture de la cérémonie de commémoration du 20e anniversaire de l'UNSAC. Tous les témoignages délivrés à cette occasion ont reconnu et amplifié ce diagnostic.

C'est dans ce contexte que les membres de l'UNSAC ont demandé à l'UNOCA, qui en assure le secrétariat, de présenter un rapport sur la mise en œuvre de ses décisions et recommandations à chacune des sessions du Comité. Il doit le faire en collaboration avec la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC).

La 36e réunion de l'UNSAC est prévue à Malabo (Guinée Equatoriale) durant le premier semestre 2013.

Cliquer sur ce lien pour consulter tous les communiqués de presse publiés lors de la 35e réunion de l'UNSAC.